Les Surprises

L’opéra, du salon à l’église…

L’ensemble Les Surprises est né sous l’étoile de l’opéra français. Ainsi nommé en référence aux Surprises de l’Amour, opéra-ballet de Jean-Philippe Rameau, il revendique son attachement à ce compositeur, à la musique française baroque et à la redécouverte de son répertoire oublié à l’image de cet opéra peu connu.

Né à Florence, véritable fusion entre le théâtre et la musique, l’opéra est le lieu de déploiement idéal de la pensée baroque. Que ce soit par sa théâtralité de tous les instants, son hyper-expressivité ou son goût des vifs contrastes, la musique des XVIIe et XVIIIe siècles est éminemment dramatique.

En France, au début des années 1670, Quinault et Lully inventent la tragédie lyrique. Synthétisant la noble déclamation de la tragédie classique, elle émerveille par sa dimension spectaculaire, due aux jeux de machines et aux décors somptueux. Elle sera concurrencée, dès les années1700, par l’opéra-ballet, genre plus léger, tout en demeurant la forme de théâtre lyrique privilégiée tout au long du XVIIIe siècle.
L’ensemble Les Surprises évoque cet art qui irradie tous les espaces… grandioses ou intimes… profanes ou sacrés. Un parcours sous le signe du merveilleux .


La Musique Française

L’ensemble Les Surprises est né sous l’étoile de l’opéra français. Ainsi nommé en référence aux Surprises de l’Amour, opéra-ballet de Jean-Philippe Rameau, il revendique son attachement à ce compositeur, à la musique française baroque et à la redécouverte de son répertoire oublié à l’image de cet opéra peu connu.

Le programme en création Les Éléments sera donc naturellement consacré à la musique d’opéra. L’opéra-ballet Les Éléments, co-écrit par Delalande et Destouches, sera ici traité en opéra de salon, tel qu’on le faisait au XVIIIe siècle pour transporter la musique « à la mode » dans des lieux plus ou moins grands pour différentes circonstances. Cet opéra, créé en 1721 et joué jusqu’en 1781, sera redonné en première recréation mondiale.

Parallèlement et dans le souci de défendre des compositeurs peu connus l’ensemble Les Surprises donnera un programme de musique française centré autour de Sébastien de Brossard : « Songes Sacrés », programme qui fait se rencontrer musique sacrée pour trois voix d’hommes et musique profane instrumentale.

Musique autour du Grand Orgue

L’orgue, instrument qui trouve ses origines au 3e siècle avant J-C, présente l’intérêt d’être un témoin de l’histoire musicale et architecturale tout en étant un patrimoine local vivant.

Pour un ensemble de musique baroque, travailler aujourd’hui avec un Grand Orgue c’est s’inscrire dans la recherche d’une pratique et d’un son historique. En effet un grand nombre de compositions des XVIIe et XVIIIe siècles (que ce soit de musique sacré ou profane), ont été pensé pour être jouées avec un orgue de tribune ou du moins un orgue de grande taille. De plus l’orgue permet de caractériser une esthétique sonore en fonction d’un pays.

Plusieurs projets verront le jour pendant le festival 2015, autour de la musique pour et avec orgue.
Tout d’abord « El Siglo de Oro », programme présentant les musiques des cours hispaniques au XVIe et au début du XVIIe siècle, celles-ci étant présentes aussi bien en Espagne que dans les Flandres ou dans le Nouveau Monde.


L’ensemble Les Surprises participera également à une journée consacrée au patrimoine organistique de la ville de Belfort.

Mercredi 29 juillet, 21 h
Espace Frichet, Luxeuil-les-Bains

L’opéra de Salon au XVIIIe siècle
Conférence présentation 
Louis-Noël Bestion de Camboulas

Jeudi 30 juillet, 21 h
Basilique Saint-Pierre de Luxeuil-les-Bains (transept)
El Siglo de Oro

Vendredi 31 juillet, 21 h
Basilique Saint-Pierre de Luxeuil-les-Bains
Les Eléments

Samedi 1er août, 16 h
Eglise Sainte-Odile de Belfort
Frescobaldi, l’ange du clavier

Samedi 1er août, 21 h
Cathédrale Saint-Christophe de Belfort
Miroir du temps… du XVIIIe au XXe siècle

Dimanche 2 août, 11 h
Chœur roman de Melisey
La viole dans tous ses états

Dimanche 2 août, 17 h 
Eglise Notre-Dame de l’Assomption de Servance
Songes sacrés

L'actualité du festival

siglo de oro

Le festival Musique et Mémoire présente le premier enregistrement réalisé par Jean-Charles Ablitzer de l’orgue espagnol Joaquín Lois Cabello  – Christine

Lire l'actualité